Qu’est-ce que le prêt relais ?

Vous cherchez la définition du prêt relais ? Il s’agit d’un crédit à court terme. Le prêt relais est un prêt qui permet d’acheter un nouveau bien sans avoir à attendre la vente de l’ancien bien. Le prêt relais concerne généralement des acquisitions immobilières (par exemple : résidence principale, résidence secondaire…)

Le prêt relais n’a pas de durée minimale. En revanche, il a une durée maximale de deux ans. Le montant du prêt peut atteindre 80% de la valeur du bien à vendre. La banque vérifiera comme pour toute demande de prêt le taux d’endettement de l’emprunteur. Elle s’assurera que le bien est réellement à vendre. Par conséquent, elle demandera des justificatifs.

La banque demandera une estimation du bien. Cette estimation sera faite par une agence immobilière ou un notaire. L’objectif de cette estimation est d’évaluer la valeur du bien.

 Ses caractéristiques

Le prêt relais ne s’amortit pas. L’emprunteur ne rembourse le capital que lorsque le crédit relais est soldé c’est-à-dire à la vente du bien. L’emprunteur ne rembourse que des intérêts par mois, par trimestre ou seulement à la fin du prêt. Il est identique au remboursement du prêt « in fine ».

La banque peut proposer à l’emprunteur deux types de prêt :

  • Le prêt relais couplé avec un autre prêt immobilier : généralement un prêt relais n’est pas le seul prêt souscrit par l’emprunteur. Ce qui signifie que l’emprunteur aura en plus du prêt relais un crédit immobilier ou un crédit à prêt aidé (par exemple : le prêt à taux zéro…)
  •  Le prêt relais sec : C’est lorsque la vente de l’ancien logement permet de financer dans son intégralité l’achat de la nouvelle acquisition. Les banques n’apprécient pas trop ce genre de financement car les dossiers sont peu rentables pour elles.

 Son inconvénient

L’inconvénient du prêt relais est que son coût est plus élevé qu’un prêt classique.

Le terme du prêt relais

Le prêt relais prend fin soit lorsque le bien a été vendu soit au terme des deux ans si le bien n’a pas été vendu.

En cas de vente du bien

En cas de vente du bien immobilier, le montant de la vente servira à rembourser le crédit relais à savoir : le capital emprunté. L’excédent sera versé à l’emprunteur.

En cas de non vente du bien

Afin d’éviter de se retrouver dans une situation de surendettement et d’être fiché au FICP, l’emprunteur a la possibilité de contacter sa banque. La banque étudiera le dossier afin de trouver la meilleure solution.

Si au terme des deux ans le bien n’est pas vendu, l’emprunteur peut négocier avec la banque une prolongation de la durée. La banque peut prolonger le prêt de six mois voir un an maximum. Si à l’issue de cette prolongation le bien n’est toujours pas vendu, l’emprunteur devra trouver une solution car la banque va lui demander de rembourser le capital. L’emprunteur aura deux solutions : soit diminuer le prix de son bien soit transformé son prêt relais en prêt à long terme.


Ce contenu a répondu à vos attentes ? Recommandez le :


Sur le même thème :