Trouver le Meilleur Taux !
  1. VosCredits
  2. Guide Crédit Immobilier
  3. Le refus d'un prêt immobilier

Le refus d’un prêt immobilier

Vous aviez trouvé votre maison ou l’appartement de vos rêves ? Cependant, vous êtes confrontés à un refus de votre prêt immobilier. Que pouvez-vous faire ? Devez-vous renoncer à votre bien ? Quelles sont les solutions ?

Sachez que si votre banque refuse votre emprunt, cela ne veut pas dire que toutes les banques refuseront de vous octroyer un prêt. C’est pourquoi, il convient de démarcher d’autres banques surtout si vous estimez que votre dossier présente certains atouts. Vous pouvez ainsi vous adresser à des banques généralistes, spécialistes et à des courtiers en prêt immobilier.

Déterminer le motif du refus

A cause du taux d’endettement

Il convient de connaitre la raison du refus. Si votre banque (par exemple : la Société Générale, HSBC…) a refusé votre prêt car votre taux d’endettement dépasse les 33 % ou à cause de prêt à la consommation par exemple, nous vous conseillons de vous résigner. Il est préférable d’épargner, de solder vos crédits à la consommation et de recalculer votre capacité d’emprunt.

Le banquier n’a pas motivé son refus

Si vous estimez que le refus de votre banquier n’est pas motivé, vous pouvez toujours faire appel à un courtier en prêt immobilier qui pourra vous aider à concrétiser votre rêve car il pourra vous trouver le meilleur emprunt en fonction de votre profil. Un conseil : ne vous découragez pas.

Pour raison de santé

Sachez que pour tout emprunt immobilier, votre banque vous demandera d’être assuré contre le décès, l’invalidité et l’incapacité du travail. N’hésitez pas à consulter notre article sur la convention AERAS qui pourra vous aider en cas de refus.

Quelles sont les solutions ?

Emprunter à d’autres banques

Banque généraliste
Il s’agit des banques classiques qui vous accordent des prêts en fonction de votre situation et en fonction de leur politique commerciale. Pour obtenir un crédit, il faut savoir que vous êtes obligés d’ouvrir un compte. Nous vous conseillons de bien surveiller leurs offres car elles proposent souvent des conditions intéressantes.

Banque spécialisée
Ces banques accordent des crédits immobiliers aux particuliers qui s’adaptent à leur situation. Elles ont bien souvent des critères plus souples que les banques classiques. Contrairement aux banques classiques, vous n’êtes pas obligé d’ouvrir un compte.

Courtier en prêt immobilier
Il négocie à votre place votre emprunt et il met en concurrence les différentes banques. N’hésitez pas à consulter notre article « courtier en prêt immobilier ».

 Réexaminer son dossier
Afin de présenter un meilleur dossier à votre banque, nous vous recommandons de mettre toutes les chances de votre côté en rééquilibrant vos comptes bancaires ou en supprimant vos crédits à la consommation par exemple.

Soigner son profil emprunteur
Les banques sont très vigilantes à votre profil. C’est pourquoi il est indispensable de prouver que vous êtes capable d’épargner ce qui rassurera votre banquier. Elles vous demanderont vos trois derniers relevés de compte.

Augmenter son apport personnel
Si vous avez la possibilité d’augmenter votre apport personnel, votre banque sera rassurée et vous accordera plus facilement un prêt immobilier. Pour améliorer votre apport personnel, vous pouvez par exemple expliquer à votre banquier que vous avez eu des dons ou que vous pouvez débloquer la participation aux bénéfices de votre entreprise

A savoir : certaines collectivités comme par exemple à Paris, à Marseille… accordent des aides pour accéder à la propriété. Ces aides peuvent vous permettent de bénéficier d’un coup de pouce intéressant.

Améliorer sa capacité d’endettement
La banque refusera votre prêt immobilier si votre taux d’endettement est supérieur à 33 %. C’est pourquoi vous devez bien le calculer. Vous pouvez consulter notre article « taux maximum d’endettement ».

Mettre son logement en valeur
Les banques prêtent plus facilement si vous mettez votre logement en valeur. Ce qui signifie que vous devez lui prouver que ce logement est de bonne qualité. Il est important de lui indiquer les différentes caractéristiques du logement et si vous envisager de faire des travaux (par exemple : travaux d’isolation).