Trouver le Meilleur Taux !
  1. VosCredits
  2. Guide Rachat Crédit
  3. Rachat de crédit en étant interdit bancaire

Faire un rachat de crédit quand on est interdit bancaire

Vous avez du mal à vous en sortir chaque mois ? Vous remboursez tous les mois plus d’argent que vous n’en gagnez ? Même en étant interdit bancaire, sachez qu’il est possible d’opter pour un rachat de crédit FICP.

Le rachat de crédit n’éliminera pas votre endettement mais il vous aidera à vivre plus facilement au quotidien. Si vous décidez de passer par un courtier, nous vous conseillons de suivre les conseils de l’Association Française des Intermédiaires Bancaires (AFIB) comme par exemple : ne rien payer avant d’avoir reçu son prêt, s’assurer que le courtier est membre de l’AFIB…

Faire un rachat de crédit, même fiché, est une solution surtout si vous possédez un revenu fixe. Le RSA, les allocations familiales sont considérés comme étant des revenus fixes.

L’avantage du rachat de crédit est qu’il vous permettra d’être retiré des fichages comme le FICP pour le FCC.

Simulez votre Rachat de Crédit

Quelles sont les étapes pour obtenir un rachat de crédit ?

Vous avez la possibilité de sortir de votre surendettement et de fichage à la Banque de France grâce au rachat de crédit. Vous devez avant tout, trouver le bon courtier et respecter 4 étapes importantes.

  1. Renégocier un à un vos crédits,
  2. Contacter votre banque pour renégocier,
  3. Passer par une société intermédiaire comme par exemple Cofidis, Sofinco, Mediatis… dans le cas où la banque refuserait votre négociation,
  4. Passer par un courtier, dans le cas où, aucun établissement n’accepterait votre rachat de crédit.

Les établissements qui proposent des rachats de crédit font des études qui sont gratuites, ce qui signifie que l’on ne pourra pas vous réclamer de l’argent si finalement vous décidez de ne pas faire un rachat de crédit chez eux ou même si le rachat de crédit est refusé.

A noter : il est plus simple d’obtenir un rachat de crédit en étant propriétaire de son logement. Cependant, ce n’est pas pour autant qu’il faut mettre son logement en hypothèque pour de simples crédits à la consommation par exemple.