Trouver le Meilleur Taux !
  1. VosCredits
  2. Guide Assurance Emprunteur
  3. Crédit : l'assurance chômage est-elle nécessaire ?

Crédit : l’assurance chômage est-elle nécessaire ?

Pour la souscription de votre emprunt vous vous êtes penché sur toutes les assurances dont il est possible de souscrire. Qu’en est-il de l’assurance chômage ? Est-elle obligatoire ? Voici quelques informations concernant cette assurance.

Qu’est ce que l’assurance chômage ?

Il s’agit d’une assurance facultative. Vous la connaissez peut être sous le terme d’assurance perte emploi. Vous pouvez y souscrire à votre nom ou à celui de votre conjoint ou pour tous les deux.

Elle  permet le remboursement des mensualités du prêt dans le cas où vous ou votre conjoint subirait une période de chômage.

Quels sont les critères pour y souscrire ?

Vous devez être salarié en CDI, et être âgé de moins de 55 ou 65 ans selon les assureurs. De plus, vous devrez adhérer à un régime d’assurance chômage.

Quel est le coût de cette assurance ?

Il sera possible de choisir entre deux manières de la calculer, soit suivant le montant total de l’emprunt, soit suivant les mensualités.

Pour le calcul sur le montant total, le taux applicable variera entre 0,09 et 0,65 % du capital emprunté. Ce taux évolue suivant le taux d’indemnisation souhaité. Donc, en guise d’exemple, pour un emprunt de 80 000 € avec un taux de 0,50 %, vous règlerez 400 € d’assurance perte-emploi.

En ce qui concerne le calcul par rapport aux mensualités, vous aurez un taux compris entre 1 et 1,4 %. Par exemple, vous avez des mensualités de 480 € avec un taux de 1,10%, vous devrez payer 5.28 € d’assurance mensuelle.

(Ces chiffres sont donnés à titre indicatif)

Quels sont les délais ?

La durée d’une telle assurance est courte, elle est accordée sur 1 à 4 ans (12 à 48 mois).
Il faut savoir que les délais de carence sont très long et, de ce fait, le versement des indemnités peut prendre énormément de temps, à savoir un an.
Ce délai varie selon les compagnies d’assurance. Elle peut donc s’étendre de 6 mois à 1 an.
La carence signifie que durant cette période, vous ne percevrez pas l’indemnisation prévue par votre contrat.