Trouver le Meilleur Taux !

La garantie des risques locatifs (GRL)

Si vous avez réalisé un investissement locatif et que vous souhaitez vous assurer, sachez qu’un nouveau dispositif a été créé pour vous protéger contre tous les risques de la location. En quoi consiste cette garantie ? Quel est son principe ? Que couvre-t-elle ? Quels sont les logements concernés ? Quel en est son coût ?   

Quel est son principe ?

La garantie des risques locatifs appelée GRL, est un contrat d’assurance que l’on appelle « contrat socle GRL » qui couvre l’ensemble des risques liés à la location des biens immobiliers, comme par exemple : les loyers et charges impayés, les frais de contentieux, les dégradations… Elle permet ainsi de protéger le bailleur contre tous les risques.

Quels sont les logements concernés ?

Vous pouvez souscrire cette garantie auprès d’une compagnie d’assurance si votre logement est :

  • Loué vide ou meublé à condition qu’il soit situé sur le territoire français,
  •  Occupé à titre de résidence principale par les locataires,
  • Loué  à un loyer inférieur ou égal à 2 000 euros lors de la signature du contrat d’assurance.

A noter : pour bénéficier de la GRL, le loyer de ne doit en aucun cas dépasser la moitié des ressources du locataire. Pour cela, nous vous conseillons de vérifier les loyers de votre locataire en demandant des pièces justificatives.

Comment bénéficier de la GRL ?

Il suffit de vous rendre chez un assureur qui adhère au dispositif GRL. Vous aurez ainsi la possibilité de souscrire un contrat individuel ou pour un groupe de propriétaires bailleurs.

Le bailleur devra s’assurer que les pièces que le locataire lui a transmises sont éligibles au contrat GRL. Ces pièces seront à transmettre à votre assureur.

Que couvre cette garantie ?

Lorsque vous aurez souscrit cette garantie auprès de votre assureur, le contrat couvrira plusieurs garanties telles que :

  • Le loyer, les charges et les taxes locatives : dès deux mois d’impayés, la garantie entre en action
  • Les frais de contentieux ou de procédure juridique,
  • Les dégradations locatives.

A savoir : cette garantie ne couvre pas les sous-locations, les baux commerciaux, ruraux, professionnels…

Quel est son coût ?

Le coût de la garantie des risques locatifs est déterminée par les assureurs qui adhérent au dispositif GRL. Le prix va varier en fonction des garanties optionnelles que vous allez souscrire. En moyenne, comptez entre 1,5 et 2,5 % des loyers.

Important : les primes d’assurances sont déductibles des revenus fonciers ou elles donnent lieu à un crédit d’impôt.

L’avantage de ce dispositif est que vous n’avez plus besoin de demander une caution aux locataires même si celui-ci est en intérim, CDD, apprentis…

N’hésitez pas à consulter notre article les conseils pour réussir un investissement locatif.