Trouver le Meilleur Taux !

Qu’est ce que le crédit d’impôt ?

Vous avez sans doute déjà entendu parler du crédit d’impôt. Comment en profiter ? Quels sont les secteurs qui sont concernés ? …

Quelle est sa définition ?

Plusieurs dispositifs permettent de réduire le montant de votre impôt à payer. Parmi les différents dispositifs on retrouve le crédit d’impôt qui est soumis à certaines conditions. Il s’agit d’une somme que vous allez soustraire du montant de votre impôt. Il vous sera remboursé, en totalité ou partiellement dans deux cas : si son montant dépasse le montant de votre impôt ou si vous n’êtes pas imposable.

Attention : contrairement aux idées reçues, il existe bel et bien une différence entre le crédit d’impôt et la réduction d’impôt. C’est  pourquoi, il ne faut pas les confondre. La réduction d’impôt est quant à elle exclusivement imputée à l’impôt dû. Ce qui signifie que si vous n’êtes pas imposable, vous ne pouvez pas en bénéficier.

Quel est son montant ?

Il va permettre de couvrir les dépenses qui sont prises en charge par le dispositif. Comptez un plafond de 8 000 euros pour les personnes seules, 16 000 euros pour les personnes en couples et 400 euros par personne à charge supplémentaire. Ce plafond porte sur 5 années.

Quels sont les secteurs concernés ?

Vous pouvez  bénéficier du crédit d’impôt  dans les cas suivants :

  • si vous payez des intérêts d’emprunt pour l’achat ou lors de travaux dans votre logement principal,
  • si vous avez des frais de nourrices pour les enfants de moins de 6 ans,
  • si vous investissez dans le développement durable : comme par exemple : l’isolation thermique, une chaudière basse consommation et le recours à des équipements utilisant des sources d’énergie renouvelable comme par exemple une pompe à chaleur, un chauffe-eau solaire individuel…
  •  si vous avez des dépenses à la personne,
  • si vous avez des dépenses écologiques : celle-ci est réservée à toutes les personnes qui résident en France et dont les travaux concernent leur habitation principale.

À noter : veillez bien à ce que vos travaux soient pris en compte et veillez aussi aux différents taux, car ils sont variés et sont susceptibles de changer d’une année sur l’autre.