Trouver le Meilleur Taux !

CAFPI : Prêts immobiliers

Conseil à l’Accession et au Financement en Prêt Immobilier (CAFPI) est une société anonyme qui a été créé en 1971 afin de rendre le crédit immobilier plus accessible et plus simple en mettant en place le courtage en prêt. Cette société est, aujourd’hui, le n° 1 des courtiers en prêts immobilier. Ses slogans sont « Négocier, c’est notre métier ! », « Le pouvoir d’acheter en immobilier ».

Les prêts immobiliers :

Tous les Prêts bancaires :

– Prêt relais :

Si vous souhaitez acquérir un nouveau bien immobilier avant d’avoir vendu votre ancien logement, vous pourrez souscrire ce type d’emprunt. Vous aurez le choix entre trois formules, à savoir :

  1. Le prêt relais sec : Il est sélectionné quand la valeur du nouveau bien est inférieure ou égale à la valeur de celui qui est vendu. C’est donc une avance financière qui sera soldée par la vente du bien. Vous ne rembourserez donc que les intérêts d’emprunts.
  2. Le prêt relais accompagné d’un prêt immobilier : Dans le cas où le montant du prêt relais n’est pas suffisant pour acheter le nouveau logement, vous devrez combler la somme manquante par un prêt immobilier. De ce fait, vous rembourserez, en plus de vos mensualités de votre prêt classique, les intérêts du prêt relais.
  3. Le prêt relais avec « franchise totale » : La durée du prêt est de 24 mois et vous ne rembourserez pas les intérêts de l’emprunt les 12 premiers mois. Si vous vendez le bien avant les 12 premiers mois, vous rembourserez le capital et les intérêts dus. Par contre, dans le cas où vous n’avez pas vendu le logement, vous débuterez le remboursement des intérêts à partir du 13ème mois, en ajoutant ceux de la première année.

– Prêt Infine :

Vous souhaitez acquérir un logement qui sera destiné à la location ? Ce type de crédit vous sera favorable. Durant la durée du prêt, vous ne rembourserez que les intérêts d’emprunts et le capital sera remboursé à la fin du contrat, en une seule fois.
Afin de se protéger, la banque vous demandera de faire un versement mensuel sur un produit d’épargne qui lui offrira une garantie de remboursement.
Vous pourrez déduire les intérêts d’emprunt sur les revenus locatif ce qui offre un avantage fiscal.

– Prêt hypothécaire :

L’hypothèque permet à la banque de s’assurer de récupérer le montant prêté si vous ne remboursez pas correctement l’emprunt.
Il y a un coût de 2 % du montant du crédit.
Lorsque vous aurez totalement remboursé votre prêt, vous devrez mettre fin à l’hypothèque en procédant à une mainlevée que vous aurez effectuée chez votre notaire.

– Prêt cautionné :

Si vous obtenez une caution pour votre prêt, cela vous permettra de réduire les dépenses de garanties (frais d’hypothèque, d’inscription en privilège de préteur de deniers).
Cela fonctionne comme une assurance, une contribution sera versé à l’organisme de cautionnement afin qu’il prenne le relais en cas de problème de remboursement.

– Prêt viager hypothécaire :

Ce type d’emprunt facilite l’accès au crédit des personnes de plus de 65 ans qui sont propriétaires d’un bien immobilier.
Le capital immobilier est convertit en espèces. De ce fait, l’emprunt peut être versé sous forme de capital (une somme unique) ou sous forme de rente (versements mensualisés).
Au décès de l’emprunteur, les héritiez peuvent solder le crédit pour garder le bien ou alors le laisser à la banque pour se rembourser grâce à sa vente.

Les prêts d’aide à l’accession :

Cafpi permet également d’obtenir des prêts afin de vous aider à accéder à la propriété. Ils sont attribués suivant des conditions de ressources.

Voici les différentes aides proposées :

– PAS (Prêt à l’Accession Sociale) : il permet aux ménages peu aisés de financer leur résidence principale que ce soit dans des bâtiments neufs ou anciens. Il donne droit à d’autres aides telles que l’APL (Aide Personnalisée au Logement).

Prêt Conventionné (PC) : il est accessible pour tous sans condition de ressources. Vous pourrez donc emprunter sans apport et vous pourrez bénéficier de l’APL.

– PEL et CEL (Prêt Epargne Logement ou Compte Epargne Logement) : Ces produits d’épargnes vous donneront la possibilité d’obtenir un prêt immobilier à des conditions avantageuses et peuvent être couplés.

Prêt à Taux Zéro (PTZ) : Il s’agit d’un emprunt sans intérêts. Cafpi proposera le PTZ+, le Prêt Paris Logement et le Prêt 92.

Prêt Action Logement (1% logement) : Vous faites parti d’une entreprise privée de plus de 10 salariés ? Vous pourrez donc obtenir ce prêt aidé. En effet votre entreprise verse mensuellement une cotisation à l’organisme collecteur du 1% logement. Son taux sera de 1,75 % sur une durée maximale de 20 ans pour un montant maximum de 30 % du coût total de l’acquisition et suivant votre zone géographique.

Prêt Locatif Social (PLS) : Si vous faites parti des ménages dont les ressources ne sont pas supérieures à 1,3 fois le plafond du PLUS (Plafond Locatif à Usage Social) vous pourrez en bénéficier.

Prêt Locatif Intermédiaire (PLI) : Il permet de financer l’achat d’une habitation destinée à être louée à une famille ayant des revenus trop élevés pour bénéficier des HLM et trop faibles pour un logement à loyer libre.

– Prêts personnalisés : Suivant votre région, votre département, votre caisse de retraite, vous pourrez prétendre à différentes aides pour acquérir votre logement. Il existe également des aides spécifiques aux fonctionnaires.

Les taux appliqués chez Cafpi :

Taux fixe : Ce taux ne varie pas de toute la durée de l’emprunt.

Taux variable : Le taux peut être révisable ou variable, ce qui permet d’avoir un taux qui fluctue que ce soit à la hausse ou à la baisse. Il peut être capé dans ce cas il aura un plafond de hausse ou de baisse. Enfin, il peut être révisable, capé à échéances plafonnées, ce qui permettra d’avoir des échéances qui ne dépasseront pas le plafond déterminé. Et donc, suivant le mouvement du taux, la durée peut être réduite ou allongée.

Taux mixte : Il s’agit d’un emprunt avec deux lignes de prêts. L’une est à taux fixe et la seconde à taux variable. Vous bénéficierez donc d’un taux moyen, tout en gardant une sécurité.

Taux progressif : C’est un taux fixe dont les mensualités augmenteront au cours des années.

Le rachat de crédit immobilier :

Vous pourrez renégocier votre emprunt pour diminuer le taux d’intérêt et donc baisser le montant des mensualités ou en réduire la durée. Le rachat de part d’un patrimoine est également possible, que ce soit dans le cadre d’un divorce ou d’une succession.

1 – Regroupement de crédit immobilier :

Une hypothèque est mise en place pour effectuer cette opération.
Deux situations sont distinguées lorsque vous êtes propriétaire, la première est que vous avez un crédit en cours pour lequel vous souhaitez bénéficier de la baisse des taux, pour la seconde, vous souhaitez réaliser un nouveau projet immobilier et il vous faut donc réduire vos charges actuelles afin d’assumer au mieux les nouvelles.

Lorsque Cafpi aura regroupé vos crédits, vous aurez la possibilité de descendre les mensualités ou de réduire la durée des remboursements dans le cas où les taux baissent.

Grace à ce regroupement de crédit immobilier, vous diminuerez, sur votre crédit, le poids des intérêts payés.

2 – Regroupement de crédit « propriétaire » :

Avec la consolidation, vous allez pouvoir restructurer votre crédit immobilier afin de mettre en place un support financier mieux adapté à votre situation.
Que vous soyez ou non fiché à la Banque de France, Cafpi peut vous aider à améliorer votre situation financière.

3 – Regroupement de crédit « locataire » :

Lorsque vos additionnez votre loyer et vos crédits à la consommation, vous vous retrouvez dans une situation difficile avec un taux d’endettement élevé ? Cafpi peut vous permettre d’alléger vos mensualités en créant un seul crédit.
Par contre, vous ne devez pas être fiché à la Banque de France.

Les assurances emprunteurs :

Cafpi propose également différentes assurances pour votre emprunt immobilier.

L’assurance ITT (Incapacité Temporaire Totale) : Vous pourrez percevoir des indemnités pour compléter votre revenu dans le cadre d’une incapacité de travail.

L’assurance perte d’emploi : elle permet la prise en charge partielle des échéances de prêt. Elle est limitée en durée.

L’assurance garantie revente : Une indemnité pour compenser une perte financière peut vous être versée dans le cas de la vente du bien dans un moment donné, du fait d’un divorce, d’un décès, d’une mutation…

L’assurance décès : Elle fait partie des assurances obligatoire lorsque vous souscrivez un emprunt immobilier. Elle permet de rembourser le capital restant dû en cas de décès de l’emprunteur ou le co-emprunteur.

L’assurance PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) : Elle peut s’avérer obligatoire également et permet de compenser la perte totale de possibilité de travailler. Elle rembourse donc le capital restant suivant la quotité choisie à la signature du contrat.

Comment contacter Cafpi :

Cafpi est représenté par plus de 160 agences réparties dans toute la France. Si vous souhaitez avoir plus d’information, n’hésitez pas à vous rendre dans l’une de leurs agences.

Sur le site internet Cafpi (http://www.cafpi.fr) vous pouvez faire des demandes de crédits immobiliers gratuites et sans engagement. Mais également des simulations pour trouver la formule correspondante à vos besoins et des estimations de prêt immobilier.


Ce contenu a répondu à vos attentes ? Recommandez le :