Trouver le Meilleur Taux !
  1. VosCredits
  2. Guide Crédit Immobilier
  3. Monter son plan de financement

Monter son plan de financement

Vous devez réaliser un plan de financement et vous avez besoin d’aide ? Voici les différentes informations à connaitre avant de l’établir.

Il y a cinq étapes à réaliser pour optimiser votre plan de financement.

1 – Définir votre apport personnel.
2 – Vérifier si vous pouvez prétendre aux prêts aidés.
3 – Trouver la formule d’emprunt qui vous correspond.
4 – Choisir l’assurance emprunteur.
5 – Choisir la garantie pour votre emprunt.

Avant tout achat, il vous faut évaluer vos capacités financières et le coût total de l’acquisition de votre bien. Cette évaluation est communément appelée « plan de financement ».

Elle vous donnera la possibilité de connaitre le montant que vous pourriez emprunter, mais aussi de déterminer si votre projet est réalisable ou pas.

Faire une estimation des  dépenses :

Une estimation des dépenses est nécessaire afin d’avoir une idée un peu plus précise du projet. Les dépenses comprennent le prix d’achat, les travaux susceptibles d’être réalisés dans le logement ou la copropriété, les frais de notaire, les frais de déménagement et d’emménagement.

Il faut également prendre en compte les taxes relatives au logement que ce soit la taxe d’habitation, la taxe foncière et les charges de copropriété si le bien est dans un immeuble ou autre.

D’autres frais sont à prévoir notamment les frais de dossier de la banque, l’assurance, les frais d’hypothèque si vous avez choisi cette option en garantie.

Constitution des Ressources :

Les ressources sont constituées de l’apport personnel que vous pourrez injecter grâce à des épargnes tel que vos économies, un héritage, un don, ou le fruit de la vente d’un autre bien. Elle est constituée également du prêt bancaire accordé par la banque pour l’achat du bien mais également par d’autres crédits comme les prêts privé ou sociaux.

L’emprunt auprès d’un proche constitue également les ressources, tout comme les prêts aidés.

La capacité d’emprunt :

Elle  se calcul avec les revenus totaux annuel net, les mensualités des crédits en cours, la durée de l’emprunt et le taux. Il faut par la suite ajouter les frais de dossier et l’assurance.

Inclure les aides que vous pourriez prétendre :

Il faut s’informer sur les différents prêts aidés afin de connaitre si votre situation vous permet d’en bénéficier ou non.
Il en existe plusieurs comme par exemple le prêt à taux 0, les aides locales, le prêt employeur et le prêt à l’accession sociale (PAS).

Attention au Taux d’endettement et reste à vivre :

Le taux d’endettement des ménages ne doit pas dépasser 33 %, il faut donc évaluer correctement les ressources dont vous disposez.

Certaines banques n’hésiteront pas à dépasser ce taux. Il faudra donc être très vigilant à ne pas vous retrouver contraint à revendre ou être en surendettement. La banque met en relation le taux d’endettement et l’emprunt afin de définir le « reste à vivre ». Cette somme sera celle qui vous restera pour faire face aux charges restantes.

  • Pour calculer le taux d’endettement, la banque prendra en compte les revenus certains (fiche de paie) et non les revenus exceptionnels tel que les primes.
  • Le reste à vivre est très important car il peut contraindre la banque à refuser votre dossier si celui-ci est insuffisant, même si le taux d’endettement n’est pas atteint.

Ce contenu a répondu à vos attentes ? Recommandez le :